Office des personnes handicapées - Services accessibles.

Je veux accueillir et servir tout le monde

Navigation principale.

Je veux accueillir et servir tout le monde

Vous êtes ici :
  1. Accueil­­
  2. Glossaire

Glossaire

Communication écrite simplifiée

Définition :

La communication écrite simplifiée est utilisée pour vulgariser le contenu d’un document destiné à des personnes pouvant manifester des difficultés à comprendre les subtilités d’un texte.

Pour produire un texte simplifié, il est préférable d’utiliser :

  • une police de caractères facile à lire (par exemple, « Arial »);
  • une taille de police d’au moins 12 points;
  • un langage facile à comprendre;
  • le même mot pour parler de la même chose dans tout le document;
  • la majuscule seulement en début de phrase ou de mot;
  • des phrases courtes, affirmatives et à la forme active;
  • une seule idée principale par phrase;
  • un texte sans abréviation ou avec une explication si vous devez le faire;
  • un texte aéré (par exemple, à interligne double et sans ornement);
  • une structure claire et logique dans votre document;
  • des illustrations (par exemple, des photos, des images, des dessins ou des pictogrammes).

Communication orale simplifiée

Définition :

La communication orale simplifiée signifie que, pour des communications orales claires et simples, le message doit être adapté à l’interlocuteur, à l’interlocutrice ou à l’auditoire. Avec certains interlocuteurs ou certaines interlocutrices, il faut tenir compte du niveau de compréhension et prendre l’habitude de vérifier si le message est bien compris.

Une communication orale simplifiée pourrait consister à :

  • parler lentement;
  • prononcer clairement;
  • utiliser des mots courants et des phrases courtes;
  • utiliser d’autres mots lorsque la personne ne semble pas comprendre l’information transmise.

Communication téléphonique simplifiée

Définition :

La communication téléphonique simplifiée consiste à utiliser, lorsqu’on s’adresse à une personne malentendante, des stratégies qui favorisent la compréhension comme le fait de parler lentement en prononçant clairement sans élever inutilement le ton de la voix ou encore de changer de mots lorsque l’interlocuteur ou l’interlocutrice ne semble pas bien comprendre l’information transmise.

Facilitateur

Définition :

Un facilitateur correspond à un facteur environnemental qui favorise la réalisation des habitudes de vie lorsqu’il entre en interaction avec les facteurs personnels (les déficiences, les incapacités et les autres caractéristiques d’une personne comme le sexe et l’âge). (Voir FOUGEYROLLAS, Classification québécoise : processus de production du handicap, 1998.)

Service d’accompagnement

Définition :

Un accompagnateur ou une accompagnatrice peut être un parent, un membre de la famille ou toute personne désignée par la personne ayant une incapacité, quelle que soit la source de celle-ci.

L’accompagnateur ou l’accompagnatrice peut aider la personne à s’exprimer, à comprendre les situations et les messages, à se déplacer ou à réaliser des activités diverses comme effectuer des achats.

Situation de handicap

Définition :

Une situation de handicap correspond à la réduction d’une habitude de vie résultant de l’interaction entre les facteurs personnels (déficience, incapacité et autres caractéristiques personnelles) et les facteurs environnementaux (les facilitateurs et les obstacles). (Voir FOUGEYROLLAS, Classification québécoise : processus de production du handicap, 1998.)