Office des personnes handicapées - Services accessibles.

Je veux accueillir et servir tout le monde

Navigation principale.

Je veux accueillir et servir tout le monde

Vous êtes ici :
  1. Accueil­­
  2. Comment ?­­
  3. Personne ayant une incapacité de la parole et du langage – Aphasie­­
  4. Compréhension de l'incapacité

Personne ayant une incapacité de la parole et du langage – Aphasie
Compréhension de l'incapacité

Définitions

Personne handicapée

« Toute personne ayant une déficience entraînant une incapacité significative et persistante et qui est sujette à rencontrer des obstacles dans l’accomplissement d’activités courantes » est considérée comme une personne handicapée selon la Loi assurant l’exercice des droits des personnes handicapées en vue de leur intégration scolaire, professionnelle et sociale.Ce contenu Web externe, qui s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre, peut comporter des obstacles à l'accessibilité puisqu'il est hébergé dans un autre site Web.

Incapacité de la parole et du langage

La parole se définit comme l’aptitude à produire des sons, qu’ils soient soutenus ou successifs, de telle sorte qu’ils constituent une chaîne articulée distincte et modulée. (Voir FOURGEYROLLAS, Classification québécoise : processus de production du handicap, 1998.)  

Lorsqu’une personne éprouve de la difficulté à prononcer, à articuler ou à utiliser sa voix, on parle d’une incapacité de la parole. Parmi les difficultés et les troubles liés à la parole, on note, entre autres, la dysarthrie et le bégaiement.

Lorsqu’une personne éprouve de la difficulté à utiliser (difficulté d’expression) ou à comprendre (difficulté de compréhension) les sons, les mots, les phrases, le discours ou encore les règles sociales de la communication, on parle d’une incapacité du langage, soit de l’aphasie.

Une incapacité de la parole et une incapacité du langage peuvent coexister chez une même personne.

Par ailleurs, les incapacités concernant la parole ou le langage peuvent être liées à une autre incapacité (par exemple, motrice ou intellectuelle) ou être isolées comme dans le cas de l’aphasie.

Haut de page

Caractéristiques de l’aphasie

L’aphasie est d’abord une incapacité sur le plan du langage à laquelle s’ajoutent souvent des difficultés de parole; elle entraîne des perturbations tant dans l’expression que dans la compréhension du langage. Plusieurs façons de communiquer peuvent être touchées : l’expression verbale, la lecture, l’écriture, etc.

L’aphasie est un trouble acquis du langage, c’est-à-dire qu’elle survient chez une personne qui auparavant avait un langage normal. Elle est d’origine neurologique et se manifeste, entre autres, à la suite d’un accident vasculaire cérébral (AVC).

Haut de page

Mots appropriés à employer

Une meilleure connaissance de la situation des personnes handicapées et l’évolution de leur contribution dans la société se sont accompagnées d’une évolution parallèle des mots employés pour les désigner.

Des termes présentant une image négative des personnes handicapées ont été remplacés par ceux qui traduisent mieux leur réalité. C’est ainsi que l’usage de l’expression « personne handicapée » au lieu de « déficient », « handicapé », « malade », « invalide », « infirme », etc. a marqué une étape dans l’évolution des mentalités. 

L’utilisation du mot « personne » suggère de considérer d’abord et avant tout l’individu avec toutes les caractéristiques (sexe, âge, intérêts, etc.) qui le composent. Son type d’incapacité n’est qu’une de ses caractéristiques. Par conséquent, on parlera de « personne aphasique » ou de « personne ayant une incapacité de la parole et du langage ». Par ailleurs, l’expression « personne ayant une incapacité liée à l'aphasie » est aussi appropriée.

Haut de pageHaut de page